AXOR: des prête-noms ont «financé» la campagne à la direction de Marois

marois

MATTHIEU BOIVIN
Le Soleil
(Québec) Le président-directeur général, Jacques Grenier, et un contrôleur financier de la firme de génie-conseil Axor, Maurice Choquette, affirment que leur identité a été utilisée illégalement afin de faire une contribution politique pour la campagne à la direction du Parti québécois de Pauline Marois, en 2007.

Lors de discussions téléphoniques distinctes, MM. Grenier et Choquette ont rappelé qu’Axor a plaidé coupable à 40 constats d’infraction en août 2010 pour avoir enfreint la Loi électorale du Québec. Axor a reconnu avoir fait 40 dons au Parti québécois (PQ), au Parti libéral du Québec (PLQ) et à l’Action démocratique du Québec pour la somme de 152 500 $, entre 2006 et 2008, en utilisant ses employés comme prête-noms.

«Le recours aux prête-noms était généralisé à ce moment-là dans les firmes de génie, mais également dans le domaine de l’architecture et dans les cabinets d’avocats, ajoute M. Grenier, le grand patron de la firme. On se fait brasser depuis dans les médias, mais nous sommes pratiquement les seuls à avoir reconnu nos torts.»

Dans l’ignorance

Encore aujourd’hui, M. Choquette ne sait pas vraiment pour qui son employeur a contribué en son nom. Mais il est catégorique: jamais il n’a fait de contributions financières politiques de son propre chef entre 2006 et 2008, dates qui couvrent les infractions commises par Axor, une firme de génie de Montréal. «Pour toutes les contributions, on a plaidé coupable, a ajouté M. Choquette. Je ne me souviens même pas d’avoir fait un chèque.»

Les noms de MM. Grenier et Choquette figurent sur la liste des donateurs pour la campagne à la dirction de Mme Marois, selon cette même liste obtenue mardi après-midi auprès du Directeur général des élections du Québec (DGEQ). Le premier aurait donné 2000 $, alors que le deuxième aurait versé 3000 $, mais on sait que l’enquête du DGEQ démontre que des employés et des hauts dirigeants au contribué au PQ comme prête-noms.

Ce sont les dons réalisés pour cette fameuse campagne à la direction de 2007 – qui n’a finalement jamais eu lieu – qui fait tant jaser depuis près de deux jours au Québec. Le journaliste de Radio-Canada Alain Gravel a dévoilé lundi que le mari de Pauline Marois, Claude Blanchet, aurait sollicité des dons de 25 000 $ à un dirigeant d’une firme d’ingénierie en 2007, en vue de cette course visant à remplacer André Boisclair. Le dirigeant aurait accepté de lui remettre des chèques totalisant 25 000 $, en espérant obtenir un accès privilégié à Mme Marois.

M. Grenier assure n’avoir jamais rencontré M. Blanchet pour financer cette course à la direction de Mme Marois, mais avoue que ses collègues et lui ont versé des sommes pour cet exercice de façon illégale, en ayant recours au système de prête-nom. Il ne se rappelle pas qui exactement au PQ avait approché son entreprise pour mettre de l’argent dans la course à la direction de Mme Marois. Au registre des entreprises, M. Grenier figure comme un des administrateurs d’Axor Expert-Conseils.

«En général, pour tout ce qui était financement politique au PQ, nous faisions affaire avec Ginette Boivin.» Celle-ci a occupé le poste de directrice du financement du parti jusqu’en septembre 2007.

Selon une compilation réalisée par Québec solidaire en 2010, des employés et des dirigeants d’Axor ont contribué pour 25 000 $ à la campagne de Mme Marois en 2007. Sur le total de 123 000 $ des dons effectués pour cette occasion, 80 000 $ proviendraient d’employés ou de cadres de firmes d’ingénierie, toujours selon la même compilation de Québec solidaire.

C’est d’ailleurs ce travail de recherche du parti politique qui a incité le DGEQ à ouvrir son enquête sur Axor. En marge de cette investigation, Axor a reconnu avoir versé 34 000 $ au PQ de façon illicite.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s