Une mineure proche de Pauline Marois condamnée pour don illégal

Pauline Marois

Simon Boivin

Le Soleil, Publié le 19 avril 2012(Québec)

La Cour du Québec vient de condamner la fille d’un partenaire d’affaires de Claude Blanchet, mari de Pauline Marois, pour financement illégal de la campagne à la direction de la chef péquiste en 2005.

 

À l’heure où la question du financement des partis fait la manchette, le tribunal donne raison au Directeur général des élections (DGE) dans sa poursuite contre Marie-Claire Gilbert, et lui impose une amende de 500$.

En 2005, lorsqu’elle a versé 2500$ à la campagne de Mme Marois, tel que l’indique le rapport financier de l’époque, Mme Gilbert n’avait pas 18 ans, mais bien 17.

 

Or, la Loi électorale stipule que seul un électeur peut faire une contribution, et qu’une personne doit avoir atteint la majorité pour être considérée comme tel.

 

Dans la décision, il est noté que, dans le compte bancaire de Mme Gilbert, «aucun chèque de contribution au montant de 2500 $ n’a pu être retracé». Pas plus qu’un «débit ou un virement dans le compte».

 

Et elle n’a pas été en mesure de fournir un reçu de contribution du Parti québécois (PQ). Par contre, le rapport financier, un document public remis par le camp Marois après la course, «prouve la contribution» financière.

 

Par erreur, dit la défense

 

La défense avançait plutôt que la preuve n’a pas été faite d’une contribution puisqu’on n’en trouve aucune trace dans le compte bancaire. Et qu’il était possible que le nom de Mme Gilbert ait été glissé dans le rapport par erreur.

 

La Cour a condamné Mme Gilbert il y a trois semaines, mais le nom et la générosité de sa famille ont fait l’objet de reportages en 2010.

 

Généreux collègues

 

Des collègues de travail de Claude Blanchet ont mis la main dans leurs poches pour soutenir la campagne de Mme Marois. Parmi eux, Claude Gilbert, un partenaire d’affaires de M. Blanchet dans le secteur immobilier, a aussi donné 2500 $. Il est le père de la jeune femme. La soeur de M. Gilbert ainsi que son frère et la femme de ce dernier ont engraissé la cagnotte de 3000 $ chacun, le maximum permis à ce moment. Deux autres membres de la famille Gilbert ont ajouté 2895 $ et 2995 $ au trésor de guerre.

 

La campagne de Mme Marois avait aussi été financée par sa famille immédiate. Trois de ses quatre enfants, alors aux études et dans la jeune vingtaine, avaient donné 3000$ chacun. L’autre avait versé 2600$. En tout, 17 membres de la parenté de Mme Marois et de son mari ont contribué pour plus de 55 000$ à la campagne.

 

En 2005, Mme Marois n’avait pas remporté la direction du PQ. Elle s’était fait devancer par l’ex-député de Gouin André Boisclair.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s