Le PQ montré du doigt

Robert Plouffe

Agence QMI

Le Parti québécois est à son tour obligé de se défendre à propos d’une très forte concentration de dons provenant des membres d’un seul et même bureau d’avocats.

Les associés de la firme Fasken Martineau semblent être de fidèles et généreux donateurs au PQ. Un relevé effectué dans les rapports du Directeur général des élections indique que, depuis 2003, 49 avocats de ce bureau ont contribué à hauteur de 153 452$.

Parmi eux se trouve Éric Bédard, directeur de la région du Québec pour Fasken Martineau et frère du député de Chicoutimi et leader de l’opposition, Stéphane Bédard.

« Mon frère a le droit de gagner sa vie. S’il ne donnait pas à ma campagne, je serais un peu déçu, a déclaré le député Bédard. Il a le droit de donner au parti politique de son choix », ajoute sa chef, Pauline Marois.

Le PQ a critiqué, en janvier, la Coalition avenir Québec parce que 46 avocats de la firme BCF avaient contribué à la caisse du parti. Le patron de BCF est Mario Charpentier, responsable du financement à la CAQ.

« Au PQ, c’est l’aroseur arrosé », réplique le député Éric Caire.

Ce dernier ne voit rien de répréhensible au fait que le frère du député Bédard et 48 de ses associés aient donné au PQ « Ce que je vois de répréhensible, C’est quand le Parti québécois nous dit à nous, ne faites pas ça, mais lui s’autorise à le faire. C’est du deux poids, deux mesures. »

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s