Une ministre « remet » à son mari $10 millions

27075-claude-blanchet-pauline-marois

Le Soleil

Norman Delisle

L’opposition libérale s’étonne d’un prêt de $10 millions que le ministère de la Main-d’oeuvre et de la Sécurité du revenu vient d’octroyer au fonds de solidarité de la FTQ.

Le porte-parole libéral à la commission parlementaire des engagements financiers, les député de Sainte-Anne, M. Maximilien Polak, a signalé que ce fonds de la FTQ est administré par M. Claude Blanchet, qui est l’époux de la ministre de la Main-d’oeuvre, Mme Pauline Marois.

« Je ne sais pas s’il y a un conflit d’intérêt et on va poser des questions certainement à ce sujet », a commenté hier le député Polak à la Presse Canadienne.

Un engagement financier du mois de décembre 1983 révèle qu’un décret du ministère de Mme Marois accorde un prêt de $10 millions au fonds de solidarité de la FTQ dans le but de lancer les opérations de ce fonds.

Le budget du fonds est administré depuis le 28 novembre par un président-directeur général issu du monde coopératif, M. Claude Blanchet.

M. Blanchet a été nommé à ce poste par le président de la FTQ, le syndicaliste Louis Laberge.

Le député de Sainte-Anne a souligné hier que le prêt de démarrage consenti au fonds de la FTQ l’avait été par le ministère de la Main-d’oeuvre et de la Sécurité du revenu, dont la patronne est l’épouse de M. Blanchet, la ministre Pauline Marois.

Notons que le prêt de $10 millions de décembre est le troisième montant consenti par ce ministère depuis juin, date où le fonds de solidarité a été créé par une loi de l’Assemblée nationale.

Le ministère versait une subvention de $200,000 en mai 1983 pour la mise sur pied de la première phase du fonds.

Puis, en juillet, la FTQ recevait du ministère une deuxième subvention, $100,000 cette fois, pour le « paiement d’une partie du coût de pré-opération du fonds ».

Réactions

Au ministère de Mme Marois, un adjointe de la ministre a signalé qu’originellement, le chèque devait être remis à M. Blanchet par l’ex-ministre de la Main-d’oeuvre, M. Pierre Marois.

Ce dernier a toutefois subitement démissionné le 24 novembre. Normalement, sa successeure, Mme Pauline Marois, aurait dû le remplacer mais compte tenu des circonstances « délicates » elle s’est fait remplacer par le ministre des Finances, Jacques Parizeau, lors de la cérémonie de remise du chèque, le lundi 12 décembre.

De son côté, la ministre, Mme Pauline Marois a expliqué que toutes les relations entre le gouvernement et le fonds de la FTQ dans ce dossier passaient par le ministre des Finances afin d’éviter tout conflit.

Mme Marois a signalé que c’est la FTQ et non le gouvernement qui avait embauché M. Blanchet, à la suite d’un concours public basé sur la compétence.

Rappelons que le fonds de solidarité de la FTQ vise à venir en aide aux entreprises québécoises. Ce fonds sera engraissé de contributions  des travailleurs, qui pourront déduire de leur impôt 35 pour 100 du montant investi en plus de pouvoir réduire leur revenu imposable du même montant.

Une contribution de $1,500 au fonds par exemple, permet donc de baisser le $500 l’impôt payé à Québec en réduit de $1,500 le salaire imposable autant à Ottawa qu’à Québec.

Le fonds de la FTQ géré par m. Blanchet prévoit atteindre $200 millions d’ici cinq ans.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s